Voeux de France Libertés.

lundi 11 janvier 2016
par  M.C.

2016 : l’année de tous les dangers et de toutes les opportunités
Drôle d’ambiance en ce début d’année 2016 après les attentats du 13 novembre, l’état d’urgence qui pollue notre république et le premier anniversaire des attentats de Charlie Hebdo.
L’instabilité domine le monde et, comme toujours dans ces cas-là, ce sont les plus fragiles qui trinquent.
Les plus fragiles en France avec notamment les victimes de la crise et des multinationales qui continuent de couper l’eau ou d’en réduire le débit chez des personnes démunies qui devraient pourtant être protégées et non sanctionnées.
Les plus fragiles dans le monde, avec ces défenseurs des biens communs qui, au Honduras comme ailleurs sur la planète, sont tués pour défendre leurs droits fondamentaux contre des industries extractives qui incarnent de plus en plus le Mordor de Tolkien dans le monde réel.
Les plus fragiles, enfin, au sein de la biodiversité, avec cet holocauste des espèces vivantes qui s’accélère et qui nous prépare un monde où il sera difficile de survivre, même pour l’Homme. Notre devoir en tant qu’Humanité est de préserver et de renforcer la biodiversité afin de permettre à notre planète de s’épanouir et non de s’étouffer.
Avec la formidable réussite diplomatique de l’accord de la COP21, nous avons la matière pour engager notre pays, l’Europe et le monde dans cette profonde transformation. Quand je dis « nous », je ne parle pas de nos gouvernants, trop attachés à leurs avantages et à leurs réseaux pour bousculer les habitudes d’un monde en décrépitude. Je ne me ferai pas prendre deux fois à la diatribe « notre adversaire c’est la finance ».
Par contre, nous, les citoyens, les associations, les acteurs de l’économie sociale et solidaire, nous pouvons transformer le monde et rappeler continuellement aux puissants leurs engagements de la COP21.
Les dangers sont évidents mais je préfère de loin plonger sur les opportunités pour participer à engager l’Humanité sur un chemin respectueux de la planète, respectueux de nos femmes, hommes et enfants ainsi que des générations futures.
Nos combats en 2016 seront clairement d’aider le maximum de forces vives déjà engagées sur ce chemin et de participer à construire avec eux un monde meilleur.
Jamais l’utopie n’aura eu de meilleure raison d’être.
L’ensemble de l’équipe de la Fondation Danielle Mitterrand France Libertés vous souhaite une année 2016 d’engagements, de résistances et d’utopies.