L’Etat justifie les contrôles au faciès

vendredi 26 février 2016
par  M.C.

25 FÉVRIER 2016 | PAR MICHAËL HAJDENBERG

L’État français, condamné pour cinq contrôles au faciès, a décidé de se pourvoir en cassation.
Mediapart a pris connaissance du mémoire qui vient d’être transmis à la Cour, dans lequel il est jugé légitime de ne contrôler que les Noirs et les Arabes au motif qu’ils ont plus de chances d’être étrangers et donc sans papiers. Pour la première fois, l’État valide ainsi le principe même du contrôle au faciès, à l’encontre d’une jurisprudence nationale et internationale constante sur le sujet.


Documents joints

Article Médiapart