Communiqué : mineurs isolés expulsés du squat de la rue Sainte.

jeudi 20 octobre 2016
par  M.C.

Communiqué : expulsion du squat de la rue Sainte, la chasse aux mineurs isolés étrangers est ouverte en PACA.

Cette fin de semaine, à quelques jours de la trêve hivernale, la police s’apprête à expulser un des principaux squats de mineurs isolés étrangers à Marseille !
Celui-ci accueille depuis ce printemps les jeunes que l’ADDAP13 que le département refuse ou tarde à mettre à l’abri. Combien de fois, ces institutions hypocrites ont orienté elles mêmes des jeunes vers ce squat à défaut de leur trouver un logement pérenne et sûr.
Complètement ambivalentes, elles n’ont jamais débloqué de moyens supplémentaires pour assurer leur mission, qui est pourtant une obligation faite aux États par les conventions internationales.

Actuellement, plus d’une vingtaine de ces mineurs qui ont bénéficié d’une ordonnance de placement par le juge pour enfant sont toujours à la rue, depuis plusieurs mois, car le département des Bouches-du-Rhône traîne des pieds pour leur attribuer des places en foyer. Certains d’entre eux ont trouvé refuge dans le squat de la rue Sainte.
Aujourd’hui, comble de la violence dont on prétend les protéger, c’est la police qu’on envoie contre ces jeunes, pour les déloger, sans qu’aucune solution de relogement n’ait été mise en œuvre !
Plusieurs demandeurs d’asile sont également habitants de ce squat, éconduits par l’OFII alors qu’ils demandent une place en CADA depuis des mois.

+ d’infos :
https://mars-infos.org/addap-ofii-complices-du-business-1637?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Cette situation renvoie également à celle du Lieu accueillant et autogéré ouvert à Saint Dalmas (Roya) en début de semaine, dans les Alpes maritimes, hébergeant 29 MIE et revendiqué par une large coordination d’associations et de collectifs de la région. Il est intolérable que l’Etat français ne respecte pas ses engagements internationaux en faveur de la protection de l’enfance. Dans la vallée de la Roya, il déploie même l’armée pour pourchasser ces jeunes et les renvoyer de l’autre côté de la frontière, au mépris de tout cadre légal.

+ d’infos : https://mars-infos.org/ouverture-d-un-lieu-autogere-de-1721

Nous exigeons des autorités de l’Etat et des collectivités locales le respect des conventions internationales de protection de l’enfance.

Nous exigeons l’annulation de l’expulsion du squat de la rue Sainte à Marseille et le relogement de l’ensemble de ses habitants.

Nous appelons à un large mouvement de solidarité autour d’eux dans les jours à venir !

Collectif El Manba / Soutien Migrant.e.s 13

contact : collectifsoutienmigrantes13@riseup.net