Des potagers obligatoires en Ouganda...

samedi 1er février 2014
par  Agnès

KAMPALA, 27 janvier 2014 (IRIN) - Le nouveau projet ougandais - obliger chaque habitant à cultiver un potager - destiné à améliorer la sécurité alimentaire dans la région de Karamoja, essentiellement composée de terres arides, est décrit comme insensé et prétentieux.

« Pourquoi faut-il que ce soit du manioc et des pommes de terre au lieu d’une vache ou d’une chèvre ? », a demandé Chriz O’gwang, un habitant de la ville de Moroto, dans la région de Karamoja. Cette question a été posée lors d’un débat animé sur le réseau social Facebook à propos du projet de potagers obligatoires.

« Mais pourquoi est-ce que tout le monde veut nous (les éleveurs de bétail) forcer à cultiver ? L’agriculture n’est pas aussi centrale que l’élevage », a renchéri Angella Godfrey, un autre participant au débat Facebook « Karamoja Development Forum ».

Bien que ce soit précisément l’idée défendue par des experts depuis des années, les responsables gouvernementaux à Karamoja campent sur leurs positions. D’après de nombreuses personnes travaillant sur le développement de la région, le gouvernement est victime de l’idée reçue suivante : l’élevage de bétail n’est pas économiquement viable et la production agricole est un moyen efficace d’éviter la faim et de réduire la pauvreté.
Lire la suite ici : http://www.irinnews.org/fr/report/99541/le-projet-de-potagers-obligatoires-suscite-l-émoi-à-karamoja

JPEG - 19.5 ko
Potagers obligatoires en Ouganda. (fév 2014)